Dégustation privée Château de Beaucastel (Châteauneuf du Pape)

Dégustation privée Château de Beaucastel (Châteauneuf du Pape)

Millésimes 2012, 1998, 2001 rouge, 2013, 2003, 1998 blanc

Publié le dimanche 08 novembre 2015 à 13:33

Dégustation privée Château de Beaucastel du 6 novembre 2015 au Secret des Cépages:

Coudoulet rouge 2012: fruité, mûre, cerise noire, belle stucture.


Château rouge 1998: Avec sa belle robe rouge grenat orangé le vin nous accueille par un bouquet formidable de fruits mûrs (cerise noire, mûre), de Havane, d'épices et de chocolat. La bouche joue son registre aromatique à la perfection sur un équilibre superbe à la fois gourmand et profond. Un grand millésime chez Beaucastel.


Château rouge 2001:Whaou, jaillit du verre, des arômes complexes de fruit noir mûr, d'épices, de garrigue, fond tabac blond, cacao, fumé, La bouche est ample, large, fraiche qui donne de la profondeur, c'est sur les fruits noirs et rouges mures, la prune, les épices, l'orange confite, tabac, fumée, La finale est superbe, tout en équilibre avec une longue persistance de fruit mûr, de prune, d'épice, sur fond tabac et cacao. Magnifique !  

Coudoulet blanc 2013: Ça brille comme du quartz livré aux éclaboussures solaires, avec cette transparence ciselée qui, par effet de prisme, en démultiplie l'expression. La sève fruitée y est généreuse, ample, d'un volume sur le plan texture qui étonne pour un « simple » côte-du-Rhône ça se boit tout seul ! . Finale longue, consistante.


Château blanc 2003: La roussanne, présente à 80%, est délicieusement mûre, dense et marquée par les notes de sous-bois. Les arômes de fruits confits, de pêche et de poire sont rehaussés de subtiles touches anisées et mentholées. La bouche, puissante et chaleureuse, s’étire sur des notes de pin, dans une finale croquante.


Vieilles Vignes Roussanne 1998: La robe est d'or avec des reflets jaunes, légèrement pâles. Le bouquet est d'emblée doté d'une extraordinaire présence. La camomille, le thé à la lavande, le miel   puis, de la marmelade d'oranges, de la liqueur de nectarines, du chèvrefeuille et de l'abricot viennent à leur tour régner sur un nez gigantesque. L'attaque s'apparente à une apparition divine avec des accents dont la tension minérale demeure perceptible, un ange s'empare de la bouche pour réciter les lumineuses litanies du melon, du miel, du beurre salée, de la pêche et de la confiture d'agrumes. La finale est d'une longueur incroyable avec de la compote de pomme, de la canelle, de la noix fumée et de cire d'abeille. Comme tous les chefs-d'oeuvre, les vieilles vignes de Beaucastel ont le pouvoir de figer le temps. 

Superbe dégustation, Grandiose sur le rouge 2001 et les Vieilles vignes 1998 !

Revenir aux actualités

Contact & Plan

Vous avez des questions ?
Vous souhaitez obtenir plus d'informations ?
Vous souhaitez recevoir un devis ?

En cochant cette case, j’accepte que les données saisies dans le formulaire ci-dessus soient utilisées pour me recontacter dans le cadre de ma demande, conformément à notre politique de confidentialité.

loader

Chargement, veuillez patienter…